«

»

Prélude réussi pour Livioù Festival, regardez la vidéo !

Paru sur Le Glob, le blog de nato le 24/04/13 :

« En 2012, à St Paul (Minnesota) se tient une exposition sur le Whydah, Sam Bellamy, John Julian, John King … envie de prendre la mer, quitter les tempêtes désillusives bien trop fixes de temps impitoyables pour rejoindre le large à tout va …

En 2012, le mois suivant à Douarnenez (Bretagne), rencontre avec deux hommes étonnants, Gérald Martin, entrevu parfois ci et là dans les lueurs discrètes de l’intelligence à la Grande Boutique ou ailleurs et Serge Hilbert, perspicace homme de mer, d’horizons inattendus. Leur idée : la création d’une zone de libres échanges musicaux, qu’on appellera festival par commodité, un endroit de quête de connaissance par la musique hors de l’embarcadère des valeurs établies, échelle humaine.  Le choix se porte sur trois musicien(ne)s : Tony Hymas, Hélène Labarrière et Jacky Molard. Ces trois noms entraîneront le vivifiant projet de Livioù (couleurs en breton) qui prendra place les 9, 10 et 11 août 2013 à Poullan-sur-Mer.

On pourra y entendre Hymas & the Bates Brothers, Hélène Labarrière Quartet, Jacky Molard Quartet, Hamon Martin Quintet, Ill Chemistry, Evan Parker, Hélène Jacquelot & Marcel Jouannaud, Annie Ebrel & Lors Jouin, Patrick Vaillant & Daniel Malavergne, Erwan Lhermenier, Fanfare Tout-Ut, Patrick Molard, Dour Kamm, Tony Hymas solo (« De Delphes à Poullan-sur-Mer ») et d’autres formations, brèves, issues des unes et des autres, un grand orchestre de danse, voir et toucher de la peinture, de la photographie, des jeux d’enfants, des réalisations humaines de 5000 ans… De cet endroit d’adoption de l’autre on reparlera plus tard.

Prélude

LiviouFestival 106788 photo Eric Legret vignette Prélude réussi pour Livioù Festival, regardez la vidéo !LiviouFestival 106804 photo Eric Legret vignette Prélude réussi pour Livioù Festival, regardez la vidéo !LiviouFestival 106793 photo Eric Legret vignette Prélude réussi pour Livioù Festival, regardez la vidéo !

Tony Hymas, Hélène Labarrière et Jacky Molard, trois musiciens aux parcours certainement différents, mais dont l’élément commun et sensible est bien celui d’un choix musical et humain de ne pas perdre l’instant essentiel. Trois personnalités cherchant avec hâte ou douceur, en expression, le prodige de la vie humaine. La musique peut dire ça. Le choix de la couleur : c’est l’éclat de la parole poétique, la plus encline à révéler nos réalités, en restituer l’espérance. Dans la grande salle de l’Hôtel de France à Douarnenez le 18 avril, Livioù embrassait sa propre définition avec un concert inédit, preuve par trois musiciens rassemblés. L’histoire est la somme des rivières, des mers et des océans, la question de la vie même : Hélène officie dans le quartet de Jacky, Hélène a joué dans le trio de Tony, Jacky a jammé avec Hélène et Tony lors d’une rencontre mémorable à St Paul (Minnesota), Jacky et Hélène sont ensemble dans Dour Kamm comme ils l’étaient dans le Bal Tribal, Tony et Hélène participaient au collectif Los Incontrolados ou bien en duo ou avec Violeta Ferrer au disque « Buenaventura Durruti »…

Quelle musique offrir pour ce trio ? La réponse vint simplement de l’admiration de Tony pour l’album Acoustic Quartet de Jacky et la suggestion d’en interpréter de larges extraits. En complément : un solo de violon, « Eclogue » de Mel Bonis pour piano seul ainsi que  « Notre-Dame des Oiseaux de Fer » de leurs compères d’Hamon Martin Quintet et le « Le retour du Pic Vert » de Timothée le Net et Mael Lhopiteau. Pour ces deux titres, Stéphane Cattaneo fut invité à peindre in situ, exercice que chérit ce passionné de musiques. Touches de couleurs de printemps sacrée, panorama intime. Musique de commencement resplendissant, de confluence imminente.

Le concert se terminera par « Un jour perdu » dédié à Ross Daly (présent dans la salle, venu en voisin puisqu’animant un atelier à Langonnet cette même semaine).Tony Hymas, Hélène Labarrière et Jacky Molard ont fait circuler dans une salle comble et comblée, en une première saison avant coureuse d’un événement très attendu, Livioù, imagination, chaleur, reflets variés, espoir de vagues vivifiantes. Belles sensations de la vie et du temps à l’image de la feuillantine explosive, met inventé par Gaël Ruscart, qui conjugue le meilleur des souvenirs et le doux vertige de la découverte. En route pour Poullan-sur-Mer ! »

 

Jean Rochard, nato glob

Photographies de Eric Legret